Et Illuper soutint

Et j’eus l’incomparable plaisir de rencontrer sa petite famille, et plus spécialement, son petit frère 😀

Et une autre qui en aura vu de toutes les couleurs depuis l’année dernière et qui a passé une de ces infernales semaines depuis sept jours déjà!

Illu’, Illu’, Illu’, Illu’, Tu as soutenu, tu as survécu et à présent tu peux encore replonger dans la mer féroce de ce que tu dois encore te battre pour.

C’était marrant de voir Illu’ préparer sa présentation le matin même de sa soutenance en chantant Caresses Sur L’Océan, en écoutant José Silva pour se calmer et en s’efforçant de manger mes exploits culinaires qui sont pourtant tellement bien foutus qu’ils font oublier tout ce qui est autour de soi et n’apportent que le Nirvana.

Hey Illu’! Take a chill pill XD

Ma seule inquiétude résidait dans la possibilité qu’un tel stress ne laisse pas Illu’ profiter quand même de sa journée et de sa soutenance. Mais comme toujours, tout s’est extrêmement bien passé. Tout était magnifique, rempli de photos et de rires et de nourriture.

Tout était à la hauteur de mes espérances et j’ai passé de si excellents moments que je ne me rappelle que vaguement de la Illu’ à bout de nerfs d’avant la soutenance. Et si ça n’est pas la preuve qu’une excellent souvenir adoucit les tourments et les rend lointains, je ne sais pas ce qui le serait.

Et puis la portée de chatons que nous avons accueillis dans son Mihrab! Avoir autant de monde autour est une source de soulagement. leurs jeux et leur curiosité. Leur habitude de se mettre dans mon cartables ou de dormir dans de drôles de position. Et puis biensûr, les foutus pets de leur mère qui a la fâcheuse tendance à les sortir dès qu’elle saute sur le lit près de nous.

Il m’est difficile de penser à Georgette, Brunehilde et Newman sans penser à la soutenance d’Illuper.

Newman, loves to sleep, the crybaby one who easily starts shouting when his sisters join forces againt him, first one to eat solid food, loves the technical papers I’m supposed to work with and has a tendancy to actually sleep or sit on them.

Georgette, the beautiful one, the quiet one also, the best suited cat for a classy house, fated to play fairly with the curtains and the people, hardly complains and can beat the sh!t out of her siblings even when they’re both attacking.

Brunehilde, the Valkyrie, the explorer, the impatient, doesn’t fancy hands, or humans, eventhough became very affectionate lately, fights to eat, to play, is able to fight with mom the longest, is the thinnest.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s