Et Asmae soutint

Aujourd’hui à 14h passée -parce que le jury doit toujours faire une entrée de star-, ma cochambre et excellente amie, Asmae soutint. Et comme toute chose que fait Asmae – et je n’exagère pas wllah-, c’était bien organisé, bien préparé et à l’avance et professionnel. Ma grande maîtrise son sujet, n’essaie pas d’embobiner le jury, parle distinctement et lentement et s’en sort à merveille.

Je ne pouvais m’empêcher de sautiller sur place. Tout comme pour Leïchoune, la fièrté me tient par le cou et me secoue comme une tirelire. Elle ne me quitte pas même quand je laisse tomber du bonheur liquide ou fais de grands signes aux crânes du jury et à Asmae.

J’étais le dragon du dortoir et personne ne pouvait supporter d’être ma cochambre. Et elle m’appela. De toutes, elle me choisit pour cochambre et j’ai été bien peinarde dans ma chambre: je criais, rigolais à voix haute, dansais, me réveillais à 6h00 du matin, ne la laissais pas travailler avec mes bavardages et pourtant, elle était toujours patiente et serviable. Elle perdit son père, a vu ses plans tomber à l’eau, perdit son grand-père et a dû faire face à la méchanceté vicieuse de certaines et la brutalité de certains. Elle en a vu de toutes les couleurs et pourtant, et pourtant, elle sourit encore ma cochambre en disant que oui c’est dur mais qu’Allah est grand et qu’elle est confiante.

Ma cochambre est innocente. Et l’innocence n’est ni la virginité, ni l’absence de la souillure, ni la bêtise, ni la simplicité d’esprit, ni l’ignorance. Pour moi, l’innocence est de parcourir la vie en ses moments durs sans que cela fasse oublier les moments bons, la générosité de la vie et la clémence qu’il y’ a dedans. Pour moi l’innocence est d’être poignardé mais de quand même continuer en ne voyant pas dans la personne suivante le danger potentiel d’un autre coup.

Ma cochambre est innocente et malgré les coups bas qu’elle a subis, elle aide spontanèment, sourit sans efforts et ne tourne pas d’oeil devant AUCUNE personne. Et je suis convaincue qu’elle remportera le challenge haut la main avec son sourire de surprise, les yeux plissés sans l’idiot complexe de rides qu’ont les coquettes.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s